Peut-on connaître l’avenir du monde ?

Bienvenue sur mon blog

14 octobre, 2009

Au sujet des preuves du retour de Jésus.

Classé dans : Bible expliquee et avenir du monde — avenirmonde @ 10:05

1)       La division de l’histoire en cycles de 2000 ans, lesquels correspondent avec les ères zodiacales, phénomène issu de la précession des équinoxes. Le dernier cycle de 2000 ans commence à la crucifixion et la résurrection de Jésus, le Fils unique de Dieu. Jésus est né en l’an 7 avant notre ère et a vécu 33 ans. Il fut crucifié en 27 de notre ère (il n’y a pas d’an zéro dans notre calendrier et l’an 7 avant notre ère correspond à l’an – 6 en valeur astronomique). Deux mille ans plus tard, nous serons en 2027, année du retour de Jésus, mais aussi de l’entrée dans l’ère du Verseau. Nous lisons dans la deuxième épître de Pierre, chapitre III, versets 8 à 10 : « Pour vous bien-aimés, ce que vous ne devez pas oublier, c’est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans et mille ans sont comme un jour. Le Seigneur ne retarde point l’exécution de sa promesse, comme quelques-uns l’imaginent ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas que quelques-uns périssent, mais voulant au contraire que tous parviennent à la repentance. Cependant le jour du Seigneur viendra comme un voleur. Alors les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la Terre, avec les œuvres qu’elle renferme, sera consumée » (version Synodale de la Bible). La chronologie biblique fait apparaître qu’il y a 2000 ans (ère du Taureau) depuis Adam à 100 ans (3974 av. notre ère) jusqu’à Abraham, 7 ans avant l’Alliance de la Circoncision (1974 av. notre ère) ; il y a également 2000 ans (ère du Bélier) depuis l’an 1974 av. N.E. jusqu’en 27 de notre ère ; de même il y aura 2000 ans (ère des Poissons) depuis la résurrection de Jésus, dont tout le Nouveau Testament témoigne, jusqu’à son retour en 2027 de notre ère. Enfin, l’ère du Verseau sera interrompue à son milieu, l’an 3027, ce qui correspondra à la fin du Millenium. 2)       Le calendrier mésoaméricain est fondé sur des cycles de 1040 ans. L’année solaire des Mayas était l’année solaire réelle ; l’année comptait 365 jours avec 18 mois de 20 jours (360 jours) et 5 jours additionnels ; elle était corrigée par les jours des années bissextiles comme dans notre calendrier. Nous connaissons l’année du début du cinquième soleil ou cycle de 1040 ans : c’est l’an 987 de notre ère. C’est à partir de cette date que les archéologues ont calculé le début chronologique du système appelé « Compte long » du calendrier Maya ; mais ils ont compté des années de 360 jours par erreur au lieu d’années solaires réelles. Ils ont trouvé l’an 3113 avant notre ère (4 x 1040 x 360 jours avant 987 de notre ère), mais il fallait trouver l’an 3174 av. notre ère (4 x 1040 x 365,2422 jours). Le système ne comprenant que cinq soleils de 1040 ans chacun, le dernier se terminera en 2027 de notre ère : 987 + 1040 ans = 2027. La preuve que l’année solaire mésoaméricaine était de 365 jours et non de 360 jours est la correspondance fondamentale de leur calendrier avec les révolutions synodiques de la planète Vénus : 8 x 365 jours (8 années solaires) = 2920 jours = 5 x 584 jours (ou cinq révolutions synodiques de Vénus). Le cycle de 52 ans comptait 52 x 365 jours pour 73 fois 260 jours (le cycle de 260 jours correspond avec le tiers de 780 jours, révolution synodique de Mars). Notons qu’il y a 20 cycles de 52 ans en 1040 ans. 3)       Le troisième secret de Fatima, lequel fut révélé en 1917. Notons que cette année se situe 110 ans avant 2027. Le cardinal Joseph Ratzinger, devenu aujourd’hui le pape Benoît XVI, a été l’objet d’un entretien sur la foi avec Vittorio Messori et de la publication d’un livre (Entretien sur la foi, publié aux Editions Fayard en 1985). Dans le septième chapitre, dans la partie « Autour de Fatima », à partir de la page 127, il reconnaît avoir lu le troisième secret de Fatima et il a répondu (page 128) : « Si l’on n’a pas pris à ce jour cette décision (divulguer le secret), répond-il, ce n’est pas parce que les Papes veulent dissimuler quelque chose de terrible ». Il ajoute plus loin (page 129) : « Publier le troisième secret reviendrait aussi à s’exposer au danger d’une utilisation sensationnaliste du contenu ». Mais il avait répondu à la question « Il y a donc quelque chose de terrible dans ce manuscrit de Sœur Lucie ? », page 128 : « Même si cela était – réplique-t-il en évitant de trop s’avancer – eh bien, cela ne ferait que confirmer la partie déjà connue (divulguée à l’époque par des journaux et livres) du message de Fatima. De ce lieu fut lancé un avertissement sévère, qui va à l’encontre de la superficialité dominante, un rappel au sérieux de la vie, de l’histoire, aux dangers qui menacent l’humanité. C’est ce que Jésus lui-même rappelle très souvent, ne craignant pas de dire : Si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous (Luc XIII, verset 3). La conversion – Fatima le rappelle pleinement – est une exigence perpétuelle de la vie chrétienne. Nous devrions déjà le savoir par tout ce qu’en dit l’Ecriture. » 4)       Le prodige de Fatima du 13 octobre 1917 : cinquante à soixante-dix mille personnes, selon les évaluations retenues, s’étaient rassemblées aux alentours de Cova de Iria. A 10 heures, le ciel était couvert de nuages noirs et la pluie tombait. A 13 heures 30 (à midi heure locale) les nuages se dispersent ; au bout de quelques instants Lucia s’écria : Regardez le soleil ! Quelques informations tirées des différents témoignages : « Un disque d’argent mat avec des chatoiements, comme l’orient d’une perle, selon les témoins apparut ; il apparaissait comme un disque plat et poli, qu’on aurait taillé dans la nacre d’une coquille, et se dessinait nettement avec un bord taillé en arête comme une planche à dessin ». Ce soleil argenté, discoïde et plat, ne devait pas se trouver à une très grande altitude, car au dire des témoins : « Les nuages couraient d’est en ouest, ne masquaient pas la lumière de l’astre, de sorte qu’ils passaient derrière le soleil (et non devant) ». Suite des témoignages : « Soudain le soleil frémit et bascula, puis se mit à tournoyer sur lui-même, en faisant jaillir dans toutes les directions des gerbes de lumières qui changeaient de couleur à intervalles réguliers. Tout le paysage s’en trouva coloré. Après deux ou trois minutes, le disque parut demeurer quelques secondes en suspens, puis il reprit son mouvement giratoire et multicolore. Enfin, devenu rouge sang, il se mit à descendre, par une série de bonds successifs en zigzag dont chacun le rapprochait de la terre, où la chaleur ne cessait d’augmenter. Enfin, après un dernier balancement plus lent, le disque remonta rapidement vers le ciel, à ce moment là complètement débarrassé des nuages. Et tout redevint normal en un instant ; le soleil (réel cette fois), immobile en plein ciel, brillait de son éclat insoutenable, empêchant la foule de continuer à le regarder ». Interprétation de la « chute du soleil » : Le troisième secret de Fatima se réfère à l’accomplissement de l’Apocalypse et à la fin du cinquième soleil mésoaméricain. Car les événements apocalyptiques commenceront sept ans avant l’an 2027, à partir de 2020 (nous savons qu’ils s’accompliront en sept ans car ils correspondent avec la soixante-dixième semaine d’années prophétiques de Daniel, chapitre 9). Il y a deux fois trois ans et demi : le premier cycle correspond à l’ouverture des sept sceaux et le second aux sept trompettes et sept coupes. A l’ouverture du sixième sceau il y aura la chute des « étoiles » ou chute d’astéroïdes, laquelle provoquera un cataclysme annoncé à l’avance par la Vierge dans le troisième secret de Fatima, dont une partie fut révélée par les journalistes. Ce cataclysme sera accompagné par une invasion d’ovnis comparables à celui qui est apparu en 1917 devant la foule : il s’agira de la chute du Diable accompagnée des anges déchus sur la Terre. A mon avis, c’est cela le troisième secret de Fatima, si bien tenu caché par le Vatican. 5)       La Prophétie des Papes de Saint Malachie : elle possède un secret chronologique. Le pape de la première devise fut Célestin II, élu pape en 1143 ; 442 ans plus tard, en 1585, Sixte V fut élu pape ; sa devise attribuée par la prophétie était « L’axe au milieu du signe ». Cette devise fut comprise par plusieurs auteurs d’études consacrées à ce sujet comme le centre chronologique de la prophétie. Ils avaient raison, mais commirent l’erreur de rechercher le milieu du pontificat de Sixte V au lieu de l’année de son élection au pontificat, car nous obtenons 442 ans après l’an 1585, l’an 2027, même date que la fin du cinquième soleil mésoaméricain, juste 2000 ans après la date de la mort et de la résurrection de Jésus en l’an 27 de notre ère. Cette division en deux fois 442 ans de la prophétie des papes donne un cycle complet de 884 ans, soit de 17 fois 52 ans ; nous retrouvons ici les cycles de 52 ans du calendrier mésoaméricain, lesquels se terminent justement en 2027 (cinquième et dernier soleil de 987 à 2027). Conclusion : 

Le troisième secret de Fatima se réfère à l’Apocalypse et en particulier à un cataclysme en 2023 (ouverture du sixième sceau) provoqué par la chute d’astéroïdes sur Terre ; il a été accompagné de la vision d’un OVNI représentant manifestement le soleil et sa chute : c’est la fin du dernier soleil, devenu « rouge sang », en 2027, fin provoquée par la Bataille d’Harmaguédon et le retour de Jésus. Alors commencera le Millenium. La prophétie des papes confirme l’année 2027 par son « secret chronologique ». Lorsque l’Antéchrist sera manifesté, en 2024, nous aurons la confirmation du retour de Jésus en 2027, car il doit régner avec le faux prophète pendant trois ans et demi juste avant le retour de Jésus. « Le jour et l’heure » du retour de Jésus ne seront toujours pas connus, et c’est pourquoi il ne fallait pas confondre « le jour et l’heure » dont parlait Jésus avec « l’année et le siècle »… Pour plus d’informations, voir site « Histoire, Bible et Avenir » : http://www.astronomiecycleshistoireetprophties.eu Blog :

http://blog-histoire-et-avenir.blog4ever.com

Voir :

DAVID WILKERSON : http://www.nycodem.net/nycoactu/details_article.php?id=725 

Livre « La fin du monde en 2027 ? » :

 

http://www.editionsoasis.com/La-fin-du-monde-en-2027-cbYaaadga.asp

 

 

 

 

Laisser un commentaire

 

Paroisse St Fulcran en Lodé... |
Groupe des Jeunes St François |
islam 3 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Librislam - Librairie islam...
| Choisis donc la vie... Dt...
| ESCUELA DE MAGIA DE AVALONC...